Argentine 2020

En Argentine, notre projet actuel est de venir en aide à une école d’éducation primaire et secondaire du nord de ce pays, l’EES N°156 de Campo à Araoz, à côté de la ville de Général de San Martin, qui est dans la province du Chaco. C’est la plus grande région du pays mais aussi la plus pauvre.

La construction d’une auberge, comme un internat, pour les étudiants du niveau secondaire se présente comme une solution réaliste face à la problématique actuelle qu’occasionne la suppression du transport des élèves dans ce milieu rural.

OÙ SE PASSE L'ACTION ?

POURQUOI ?

L’autobus scolaire qui couvrait la province et parcourait 50km journaliers fut supprimé. Pour cette raison, l’école a perdu près de la moitié de ses inscriptions. Tous ces jeunes se sont retrouvés abandonnés et hors du système scolaire puisqu’ils n’ont pas d’autre moyen de transport.

Etant donné que ce problème a affecté les familles les plus vulnérables (zones rurales aux conditions les plus précaires), ces enfants se trouvent dans un état de grande vulnérabilité et par conséquent d’urgence immédiate au niveau des besoins basiques d’éducation.

Considérant que presque 60 % de la population scolaire se trouve dans une tranche d’âge vulnérable et ne peut plus se rendre à l’école, nous avons décidé de participer à cet ambitieux projet afin d’éviter la désertion scolaire qui pourrait entraîner avec le temps la croissance de diverses problématiques telles que la criminalité, l’usage et l’abus de drogues, le vagabondage et des conduites psychopathiques.

OBJECTIFS

Notre objectif est d’accompagner le directeur Prf Fabian Vargas dans la construction d’un internat où les collégiens peuvent continuer leurs études dans de bonnes conditions.

C’est aussi le but commun que nous avons avec l’Association Argentine APAER qui aide dans tout le pays les écoles rurales et les enfants de ces écoles. Cette association basée à Buenos Aires est le centre opérationnel et solidaire indispensable à ce projet au Chaco, en lien direct avec le directeur et l’équipe pédagogique. APAER reçoit les fonds pour l’achat du matériel de ce projet et les transfèrent aux commerces et entreprises de la zone.

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

Après maintes péripéties climatiques, manque de matériaux, pas de main d’œuvre disponible et surtout sanitaires, les travaux sont en voie de se terminer, l’auberge de jeunesse sera prête pour la rentrée scolaire de 2021 en février si les conditions sanitaires le permettent. Ce qui est encourageant, ce sont les inscriptions en forte hausse, les familles ont remarqué cette nouvelle construction et cette nouvelle possibilité d’accueillir leurs enfants.

Il y a actuellement une distribution du matériel scolaire et pédagogique en attendant la rentrée.

Nous restons en étroite relation avec le directeur de l’école et l’association APAER dans le but d’une transparence totale dans le suivi du projet.

Cette action nous permet d’affirmer de façon plus forte notre volonté de défendre le droit essentiel et irrévocable qui garantit à tout enfant l’accès à une éducation et ce, dans des conditions dignes !